Synthèse de la procédure de vote pour l’assemblée générale élective.

I- Préparation et rôle de la CSOE
Le candidat tête de liste prépare une liste de 16 personnes âgées au minimum de 16 ans (avec accord des parents pour les mineurs de moins de 18 ans). Ces personnes ne sont pas frappées d’inéligibilité (art 6.4 des statuts de la Ligue CVL). La parité « hommes-femmes » est proportionnelle à la parité des licenciés dans la ligue (art 6.2 des statuts de la Ligue CVL). Dans les huit premiers noms se trouvent obligatoirement un médecin et un arbitre (art 6.2 des statuts de la Ligue CVL). 

Les listes sont déposées au siège de la Ligue au plus tard quatre mois calendaires avant la date de l’élection. Après consultation du rapport de la Commission de Surveillance des Opérations Electorales, si une liste n’est pas conforme aux dispositions précitées, notamment à raison de candidature(s) invalidée(s) et après intégration des 4 suppléants, elle est déclarée invalide par le Comité Directeur (art 6.2 des statuts de la Ligue CVL).

II- Déroulement du vote
Le vote se déroule à bulletin secret en présentiel ou par procuration. Pas de vote par correspondance ni par Internet (où le secret ne serait pas garantie, à cause de la vérification du nombre de voix par club).

III- Dépouillement et proclamation des résultats
Le dépouillement est effectué par les membres de la Commission de surveillance (art 9.5.1 des statuts de Ligue CVL).
Si une seule liste, les 16 candidats sont élus.
Si plusieurs listes, 8 sièges sont attribués aux 8 premiers candidats de la liste qui a recueilli la majorité des suffrages exprimés. Les 8 autres sont attribués à la représentation proportionnelle suivant la règle du plus fort reste, entre les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés. En cas d’égalité, l'attribution du ou des dernier(s) siège(s) s’opère en faveur de la moyenne d’âge la plus faible.

En espérant que ça va éclairer la situation. Vous pouvez toujours me joindre pour des questions complémentaires.
Alain Alexandre : Secrétaire de la Ligue CVL

Hommage de Francis Delboe à Serge Desmoulières

Je viens d’apprendre l’épouvantable nouvelle.

Que dire, sinon présenter mes condoléances par votre biais à familles, ses amis et sa ligue au sein de laquelle il a tellement œuvré. Serge a fait honneur d’une part au monde des échecs, d’autre part au petit monde de l’arbitrage. Quand j’étais DNA, il a travaillé pour nous. Sans révéler quoi que ce soit de plus ou moins confidentiel, je veux simplement vous dire qu’il a conçu et corrigé des sujets d’UV de grande valeur et lorsque j’ai voulu amener une évolution discrète mais réelle des examens portant sur le système suisse, il fut un précieux élément. Il est aussi devenu formateur et il n’y avait que de bons retours ! Souvenir : la derrnière fois que j’ai travaillé avec lui, c’était aux championnats de France de Saint-Quentin (le dernier “gros machin” que j’ai piloté en arbitrage). Je me souviens encore de sa candidature enthousiaste… et de sa joie quand je lui ai répondu que bien évidemment je le prenais dans l’équipe que je constituais. Avec bonhommie, il a géré son tournoi et comme à l’accoutumée : R.A.S ! Un collègue comme lui aux CdF, c’est “que du bonheur”, à la fois pour le corps arbitral et aussi et surtout pour les joueurs.

Serge était un bon arbitre, un grand bénévole mais aussi et surtout une belle personne. Je ne l’oublie pas et c’est en éprouvant un réel chagrin que je vous écris ce bref message.

Francis Delboe

Un ami nous a quitté…

Serge DESMOULIERES s’est éteint ce vendredi 20 septembre 2019 à Bourges (18), né le 5 octobre 1951 il s’approchait de ses 68 ans.

Serge a fait une carrière de professeur de mathématiques à Orléans (45) et en a profité pour diriger le club d’Orléans et y enseigner les échecs à bon nombre de joueurs. Il prit aussi la présidence du CDJE 45 qu’il occupa de nombreuses années. A la retraite, il regagna ses terres d’origine, Bourges, où il prit la direction du club local et du CDJE18, jusqu’à ce jour.

Serge a été président de la ligue Centre Val de Loire de 1994 à1996, présidence qu’il m’a laissée de 1996 à 2016. En 2016 il retrouva son poste de président de la ligue Centre Val de Loire.

Serge s’est aussi retrouvé membre du Comité Directeur Fédéral et y a exercé de nombreuses fonctions : président de la commission instruisant les dossiers disciplinaires, membre de la Direction Nationale de l’Arbitrage (il en rédigea certains articles) etc.

Serge était Arbitre Fédéral Elite 2 et, à ce titre, a arbitré de nombreux tournois dont plusieurs Championnats de France (jeunes et adultes). Il était aussi l’arbitre « officiel » du prestigieux Open d’Avoine (37). Serge était Formateur pour la DNA, de nombreux arbitres français ont ainsi été formés par Serge.

Après toutes ces années au service de notre sport, Serge a reçu la médaille du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif, médaille amplement méritée pour son dévouement sans retenue.

C’est une bien triste nouvelle, Serge, que de te voir disparaître après tant d’années de complicité. Mais nous ne t’oublierons pas et tu resteras, pour nous, une grande figure des échecs français.

De la part de tous tes amis de la Ligue Centre Val de Loire et d’ailleurs

Kennisthon POUSSE, Président par intérim de la Ligue CVL